Le curetage fermé consiste à éliminer parfaitement le tartre sous gingival et le cément nécrosé de la racine à l’aide d’un ultrason et de curettes parodontales. Il y a aussi ablation et débridement du tissu de jonction constituant la partie interne de la paroi de la gencive. En somme, on élimine à la fois la cause de l’infalmmation (les bactéries du micro-film contenu dans le tartre et la plaque) et les dommages collatéraux du phénomène inflammatoire (les tissus nécrosés et inflammatoires du tissus conjonctif).
curetage

Le curetage fermé est recommandé dans les cas d’une parodontite légère ou modérée. Pour une parodontite sévère, il est possible que le dentsite débride via un curetage fermé avant d’entreprendre un curetage ouvert ou référera à un spécialiste du parodonte, un parodontiste.

curetage1

Le curetage fermé est une technique chirurgicale sans incision pour réduire ou éliminer l’inflammation. Le but d’un curetage fermé est l’élimination de l’inflammation gingivale et  éliminer ou diminuer la poche parodontale. Il y aura amélioration de la guérison et de cicatrisation des tissus. Il sera aussi plus facile de maintenir l’hygiène à la maison grâce à la diminution de la profondeur des poches parodontales et la gencive va se renforcir et être moins sensible.

Le curetage fermé se fait sous anesthésie locale, donc le patient ne ressent pas de douleur pendant et après le traitement.

  1. Anesthésie: On anesthésie localement les régions qui seront traitées. Lorsque tout les tissus et dents à traiter sont anesthésiées, on peut procéder au curetage.
  1. Ultrasons:Détartrage sous gingival à l’aide d’un appareil à ultrasons (piézon). Les ultrasons combinés à une irrigation d’eau produisent un phénomène mécanique capable de disloquer le tartre et les autre débris en utilisant le principe de vibration à haute fréquence. Les plus gros morceaux de tartre et de débris seront alors enlevés.
  1. Curettes:  On procède donc à l’élimination de ce qui reste de tartre et à l’ablation du cément nécrosé sur la racine à l’aide de curettes parodontales. Cela consiste en fait à aller gratter les surfaces de la racine dans les poches pour rendre la racine lisse et exempte de tout résidus bactériens. Les curettes utilisées sont formées spécifiquement pour ce genre de travail. Chaque curette a deux extrémités travaillantes. La longueur, l’angulation et les facettes abrasives de chacune vont varier en fonction de la dent et de la face de la dent à traiter.
  1. Charte post-opératoire:  On reprend les mesures de la profondeur des poches des dents traitées. Après le curetage on a la vraie mesure de la poche, car la sonde va jusqu’au fond de la poche et ne bute pas sur des morceaux de tartre. Il est plus facile par après de faire un suivi juste de la guérison de l’os et de la gencive.
  1. Irrigation à la chlorhexidine:Une fois terminée, on nettoie la poche avec une solution anti-bactériennne contenant de la chlorhexidine. Cela permet d’enlever toute trace de microorganisme en profondeur.
  1. Prescription d’un rince-bouche:  Un rince-bouche antiseptique contenant de la chlorhexidine sera prescrit pour aider la guérison et cicatrisation de la gencive. Il aide à diminuer la quantité de microorganismes nocifs en bouche et à les empêcher de retourner dans les poches parodontales. Habituellement il est prescrit de rincer avec 15 ml de rince-bouche deux fois par jour pour deux semaines. Il faut rincer et gargariser pendant 30 secondes et puis cracher. Il est recommandé de ne pas rincer ou boire 30 minutes après le rinçage pour laisser le rince-bouche faire effet sur les gencives.

Informations post-opératoires:

  • Une sensibilité à la gencive et un léger saignement peuvent être ressentis pendant quelques jours après, mais partiront généralement au bout d’une ou deux semaines.  Si la sensibilité est dérangeante, il est possible de prendre un anti-douleur pour diminuer la douleur.
  • Les dents peuvent être aussi sensibles après un curetage fermé. L’hypersensibilité dentinaire au froid est la plus remarquée. L’utilisation d’un dentifrice désensibilisant comme le Sensodyne peut régler rapidement ce problème.
  • Une hygiène soutenue est primordiale. Même si un curetage est fait, la réussite du traitement dépends directement de l’hygiène qui est fait à la maison. Si l’on nettoie les poches parodontales mais que le nettoyage des dents par le brossage et la soie dentaire n’est pas fait, le tartre ira se reloger au même endroit et recommencer la destruction osseuse. Il est donc très important de brosser les dents au moins deux fois par jours et de passer le fil de soie dentaire une fois par jour.
  • Le suivi de deux à quatre fois par années comprenant un nettoyage et détartrage par l’hygiéniste dentaire, ainsi qu’un examen par le dentiste est très important. Lors de ces suivis, l’hygiéniste dentaire procédera à l’ablation du tartre sus gingival avant que celui-ci commence à s’infiltrer sous la gencive, limitant ainsi le risque de récidive. Le niveau de l’os sera aussi vérifié à chaque rendez-vous.



0970 777 602

francais@madenta.eu
Heures d'ouverture

Abonnez-vous à notre
NEWSLETTER

 
Navigate top